mardi 24 août 2010

Addendum

CCF19082010_00002

Il y a encore un élément important que j'ai besoin d'écrire, que je rajouterai par la suite dans le billet

Une porte à dessiner - La chute d'Icare 4

qui disait:

Les premiers jours, je me sentais privilégiée de faire ce travail, et au fil du temps, l'interrogation grandissait, le doute s'installait, je ne comprenais pas pourquoi les yéménites avaient besoin de ces occidentaux pour "sauver leur patrimoine". Tout ceci me semblait être une mascarade. N'était-ce qu'une intuition? un peu féminine...

C'était une bonne intuition. Je n'ai pas eu besoin de chercher longtemps la réponse à mon retour. J'ai ainsi appris dans ma conversation avec mon prof qu'il y avait des enjeux politiques dans cette intervention culturelle. Le Yémen ayant pris parti pour l'Irak et Saddam Hussein au moment de la guerre du Golfe, l'Arabie Saoudite avait renvoyé des milliers de travailleurs yéménites (qui assuraient un revenu pour leurs familles) et coupé les aides financières accordées, puisque l'économie allait déjà très mal avant le conflit irakien. Le Yémen a dû faire appel à l'aide internationale (le FMI). Donnant-donnant: "on vous aide, vous nous laissez entrer explorer votre patrimoine."

Source ici: "Pour punir le Yémen de son soutien à l’Irak, l’Arabie Saoudite renvoie en quelques semaines près de 900 000 travailleurs yéménites dans leur pays. Simultanément, elle suspend son aide économique à celui-ci, tout en continuant de financer les tribus du Nord qui échappent au contrôle du gouvernement de Sanaa. Cette double mesure contribue à asphyxier économiquement le Yémen, le privant des transferts en devises de ses émigrés et y ajoutant le fardeau du chômage, alors même que l’aide financière se tarit."

Encore une fois, je ne comprends pas aujourd'hui l'inconscience des responsables qui ont pu envoyer ainsi six étudiants dessiner des portes et des fenêtres sans les instruire des données humaines, économiques voire politiques. Nous étions sur un terrain extrêmement conflictuel et cette tension, je la ressentais malgré la beauté du lieu.

Posté par CHRISTIANE2 à 09:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Addendum

    curieux, comme un hasard au service d'une reminiscence karmique...

    Posté par florence, mardi 6 septembre 2011 à 17:01 | | Répondre
Nouveau commentaire